Full Contact


Sport né dans la fin des années 60 crée par des pratiquants de karaté qui avaient envie d’évoluer vers une discipline plus proche du combat réel et ou les coups seraient portés sans limite de force, le tout réglementé à la manière de la boxe, exception faite pour la durée des rounds qui a été ramenée à 2 minutes car il fallait tenir compte de l’effort fourni par les coups de pieds.

Ces prestigieux combattants ont donnés leur lettres de noblesse au Full Contact, parmis lesquels figurent : Bill  » Super-foot  » Wallace Champion du monde invaincu qui avait la particularité de combattre qu’avec sa seule jambe gauche, avec laquelle il a infligé de nombreux KO, la vitesse de son coup de pied pouvait atteindre 110 km/h et sa précision était phénoménale, aujourd’hui à près de 60 ans Bill est toujours autant sollicité dans le monde entier pour donner séminaires et conseils aux passionnés de cette discipline.

Benny  » The jet  » Urquidez, le combattant de full contact le plus titré de l’histoire: 200 combats, zéro défaites, 57 KO, 6 titres de Champion du monde dans 5 catégories de poids différentes, 63 défenses de son titre, a combattu sans interruption pendant 24 ans et s’est retiré en 1993 à l’age de 42 ans de plus Benny a le record de longévité en tant que Champion du monde tous sports confondus. Benny était redouté par ses adversaires, car sa combativité, sa puissance de frappe, sa résistance à la douleur et sa détermination étaient ses meilleurs atouts, son surnom  » The jet  » vient du fait qu’il avait un coup de pied sauté retourné d’une redoutable efficacité, aujourd’hui Benny à une école à Los Angeles et continue de transmettre sa passion à ses élèves.

La liste est longue, mais il y a aussi Jeff « The DC Bomber »Smith, 9 fois Champion du monde qui possède actuellement une équipe de semi contact qui compte plusieurs Champions du monde. Joe Lewis, un combattant à la plastique et aux allures de mannequin, lui aussi Champion du monde. Puis en 1974 tous ces Champions de légende formèrent une équipe de Champions du monde invincible, dans laquelle figurait un certain Chuck Norris.

Dès lors le Full Contact n’a cessé de faire des émules, il fut importé en Europe par Dominique Valéra, qui lui-même excella dans cette discipline et fut aussi Champion du monde. Le Full Contact est devenu au fil des ans une discipline pratiquée par bon nombre de sportifs provenant d’autres disciplines, par exemple Martina Hingis est une adepte du full contact.

Nous pourrions continuer encore et encore à en discuter, mais il faut en ressentir les sensations et le plaisir que l’on éprouve lors de l’entraînement, en ce qui concerne la compétition seule une toute petite élite peut y prétendre, mais le but est de pratiquer à des fins éducatives sans risques de blessures et par la même occasion se refaire une santé et gagner plus de confiance en soi.(La liste des champions n’est pas exhaustive).

Full Contact

La boxe est un sport de combat consistant à opposer deux adversaires, combattant à coups de poings. Un match de boxe se déroule selon des règles et des procédures établies, sous le contrôle d’un arbitre, de juges et d’un chronométreur. Le but premier de chaque participant consiste à frapper la face et le torse de son adversaire de façon à le mettre à terre plus de dix secondes, il s’agit d’un knock-out (K.O). Mais de nombreux matchs se jouent aux points. Les coups au-dessous de la ceinture sont interdits. Les principaux coups d’attaque sont le crochet, le direct et l’uppercut. La garde est une position des bras et des jambes qui consiste à la fois à se protéger et à préparer une attaque.

Un peu d’histoire :

A la fin du XIII ème siècle, ce sport qui n’est que la résurgence du pugilat et que l’on appellera « Boxe anglaise » plus tard, devient le nouveau hobby des nobles et gens fortunés. A fin d’assouvir leur quête de divertissements, ces nobles anglais imaginèrent des rencontres en opposant leurs serviteurs, bouchers ou jardiniers dans des luttes à poings nus. Les règles ne sont pas précisées : la durée de temps n’est pas définie et le combat ne prendra fin que par l’abandon d’un des combattants, tous les coups sont permis ou presque, seuls  » les coups bas  » portés sous la ceinture seront interdits. En instaurant les paris où de grandes sommes sont engagées, un certain engouement populaire va naître et par la même occasion encourager des vocations et promouvoir le développement de la Boxe en Angleterre.

La boxe anglaise apparaît au XVIIIe siècle, organisé par des parieurs, d’après le modèle du Pugilat. Le premier boxeur reconnu comme champion poids lourd fut l’anglais James Figg, en 1719. Les règles du marquis de Queensberry, rédigées en 1857, ont mis l’accent sur l’agilité plutôt que sur la force. Ces nouvelles règles interdisaient le combat à mains nues, le corps à corps, l’étouffement, les coups lorsque l’adversaire est impuissant et le combat au finish. Les rencontres sont divisées en rounds de trois minutes, espacées d’un temps de repos de une minute. Un participant perd le match s’il reste au sol plus de dix secondes, allongé ou sur un genou. Ces règles stipulent également que les matches doivent avoir lieu dans un ring de 7,30 m de côté. Le dernier champion poids lourd à mains nues fut l’américain John L. Sullivan, en 1889. En combattant avec des gants selon les règles de Queensberry, Sullivan perdit son titre de champion du monde, le 7 septembre 1892. Les règles de Queensberry sont demeurées le code qui régit la boxe professionnelle.

La boxe professionnelle Au XXe siècle la boxe professionnelle fut contrôlée de façon de plus en plus stricte par des organismes nationaux et internationaux. Par exemple, le nombre de rounds est de douze en championnat et quinze en championnat du monde, il existe des systèmes de comptage des points pour déterminer le vainqueur dans les combats qui ne se finissent pas par K.O. Mais une certaine confusion règne actuellement : plusieurs organismes ont leur propre listes de champions. En conséquence, quatre boxeurs peuvent se prétendre simultanément champions du monde de la même catégorie de poids. Il existe dix-sept catégories de poids reconnues en boxe professionnelle, mais la majorité des boxeurs combattent dans huit d’entre elles : poids mouche (moins de 50,802 kg) – poids coq (53,524 kg) – poids plume (57,153 kg) – poids léger (61,235 kg) – poids welter (66,678 kg)- poids moyen (72,575 kg) – poids mi-lourd (79,379 kg) – poids lourd (plus de 88,451 kg)

Voici quelques règles :

  •  Les poings sont la seule arme.Sont interdits les coups de tête, de pieds, et de genoux
  • On ne peut frapper l’adversaire qui est à terre
  • Des limites d’espace sont établies Des gants sont imposés